La thématique de la santé sera traitée au sens large, et sera systématiquement mise en relation avec des aspects tels que violences physiques et psychiques, mépris social (stigmate, inégalité de genre), incertitude juridique (condition migrante), précarité économique, qui interagissent fortement avec la problématique "santé". La santé inclut non seulement les problèmes comme le VIH ou les infections sexuellement transmissibles, mais aussi les atteintes telles que le stress, les souffrances liées à la discrimination ou encore les différents types de violences dont peuvent être victimes les travailleuses et les travailleurs du sexe (TdS): c’est la santé bio-psycho-sociale.

 

Plaidoyer pour le respect des droits humains dans le commerce du sexe

Parallèlement aux différentes actions ciblées pour la promotion de la santé et la défense des droits des travailleuses et travailleurs du sexe (TdS), il est fondamental de convaincre les autorités publiques et la société en général de l’importance et du bien-fondé de ces projets, afin d’obtenir ou de conserver le soutien de ces dernières.

L’advocacy (le plaidoyer) permet également de lutter en faveur du respect des droits civils des TdS (traitement équitable par les services publiques, la justice, et les institutions privés telles les banques et les assurances par exemple), droits encore bien souvent bafoués, même dans les pays réglementaristes. La revendication de ces droits peut prendre des formes diverses, de la négociation informelle à la création d’unions et d’associations professionnelles.

 

Facteurs de risques dans le Travail du Sexe

De nombreuses études sur le VIH, et plus généralement les Infections Sexuellement Transmissibles nous révèlent que la consommation de drogues par intraveineuse, la condition migrante, les difficultés financières, une clientèle HSH et des infections préalables aux IST sont des facteurs favorisant l'infection au VIH. De manière générale, les auteurs relèvent, à l'unanimité, la capacité de négociation ainsi que l'autonomie dans le cadre du travail comme facteurs bénéfiques face au risque du VIH et des IST.

Concernant les violences subies par les travailleuses et travailleurs du sexe (TdS), plusieurs facteurs de risque ont pu être relevés par ces études, tels que ne pas savoir (par manque d'expérience) ou ne pas pouvoir (par besoin urgent d'argent) sélectionner les clients. La dépendance aux drogues constitue à ce titre également un facteur de risque, puisque les TdS se voient dans l'urgence d'obtenir leurs doses et ne peuvent donc pas refuser de clients "douteux". Le lieu de rencontre, s'il est inhabituel pour les TdS, constitue également un facteur de risque face aux violences. Enfin, les études démontrent l'influence néfaste d'un cadre juridique abolitionniste en ce qui concerne les violences contre les TdS : celles-ci se retrouvent en effet dans l'impossibilité de porter plainte en cas d'agression, et subissent également fréquemment des abus de la part des forces de l'ordre.

 

 

Informations supplémentaires